RGPD

Dès le mois de mai prochain, les entreprises de France, d’Europe, mais aussi du monde entier vont devoir se plier au règlement général sur la protection des données, une loi européenne qui a pour but de protéger tous les consommateurs, et notamment les ressortissants européens. L’objectif est en effet de mieux gérer le traitement des données, qui sont de plus en plus fréquemment échangées entre les entreprises et institutions, ainsi que les particuliers. De nombreuses informations circulent aujourd’hui, et sans un traitement approprié et surtout une bonne protection, certaines données peuvent aujourd’hui être divulguées sans que le particulier n’ait un vrai droit de regard sur cela. 

Protéger le consommateur

 Pour comprendre le RGPD, il faut tout simplement se mettre à la place du consommateur ou du particulier que nous sommes tous. Lors de nos commandes auprès des entreprises, mais aussi de nos recherches sur internet ou de nos inscription auprès de certaines administrations, des données vont être collectées. Savez-vous aujourd’hui véritablement qui sait quoi vous concernant ? La réponse est évidemment non, et cela est dû au fait qu’un certain manque de contrôle ait été constaté ces dernières années concernant les données et la manière dont elles sont collectées et analysées ensuite. Il faudra désormais y veiller, en tant qu’entreprise ou administration, sous peine de se voir attribuer des sanctions sévères.

Une mesure qui dépasse largement nos frontières

 

Le fait de comprendre le RGPD ne concerne pas uniquement les entreprises et les administrations européennes. En effet, en tant que tels, nous avons également des interactions avec des sociétés et des institutions dans le monde entier. De ce fait, cette nouvelle loi concerne les entreprises situées sur tous les continents, à partir du moment où celles-ci utilisent des données d’Européens. La répercussion du RGPD est donc très large, et il sera donc nécessaire pour chacun de se mettre à la page rapidement, afin de ne pas être frappé des sanctions prévues, qui sont particulièrement sévères, et dont les répercussions peuvent potentiellement être graves.

 

Des sanctions sévères

 

Ceux qui n’auront pas pris le temps de comprendre le RGPD et surtout de l’appliquer encourent des amendes pouvant atteindre 4% du chiffre d’affaires de l’entreprise concernée par les manquements signalés. Il s’agit en effet de peines importantes, et il est donc nécessaire de se conformer rapidement à cette mesure afin d’éviter tout problème.N’hésitez pas à regarder le règlement sous forme plus ludique sur https://donnees-rgpd.fr/reglement/.

 

La CNIL sera en mesure de faire des contrôles dès le mois de mai prochain pour s’assurer de la bonne mise en oeuvre du RGPD, vous avez donc encore quelques semaines pour être à jour dans les obligations liées au RGPD, pour être opérationnel au bon moment. Des formations existent afin de pouvoir vous aider à bénéficier des bons conseils et pour comprendre ce concept qui n’est pas vraiment simple à assimiler parfois. N’hésitez donc pas à faire appel à un organisme de formation adapté si besoin. 

Nos Partenaires